News

Chers amis,

Cette section de notre site a pour but de vous tenir informés de nos activités.  


3 avril 2020


En ces temps incertains, vous êtes nombreux à vous préoccuper de notre santé et de notre bien-être.  Cela nous touche et nous tenons encore une fois à vous rassurer: nous allons très bien.  Vivre en pleine nature et dans un relatif isolement, nous préserve d’une éventuelle contagion même si le risque est toujours présent ne fut-ce que parce que nous devons nous ravitailler en ville de temps en temps.  Pour le reste, les événements nous ramènent à l’essentiel.  Lorsque nous faisons l’inventaire de ce que nous ne faisons plus, nous constatons que ce sont souvent des activités de loisir pour lesquelles nous trouvons facilement des compensations.  D’après les nouvelles que vous partagez avec nous, pour beaucoup d’entre vous, ce confinement se présente aussi souvent comme une opportunité de se retrouver et de se dédier du temps.  Nous espérons que nous en garderons tous quelque chose de positif, un petit ou un grand changement dans notre quotidien avec un impact positif pour la planète et l’humanité.


La crainte d’une pénurie de certains aliments de base fait qu’on ne trouve plus de levain ou de levure dans les magasins.  Il reste de la levure chimique mais …  elle a justement le défaut d’être chimique!  Dès lors, pour pouvoir continuer à pétrir notre pain, nous avons fabriqué notre levain nous-mêmes et le pain obtenu est excellent.  Nous continuons nos recherches pour améliorer la recette.  Nous allons tenter la fabrication de levain à base de fermentation de pommes.


Les 28 et 29 mars, Johan était supposé animer un cours de danse à Milan.  Le cours étant bien entendu annulé, il a proposé aux participants de créer un réseau de danse virtuel.  Le dimanche matin et en soirée, chacun était invité à danser là où il était et pour le temps qu’il désirait.  Chacun était libre de partager ses sources d’inspiration ou pas.  Durant les jours qui ont suivi cet échange, il a reçu plusieurs très belles réactions de la part des participants qui ont pris le temps de coucher leur ressenti sur le papier à l’aide de mots ou d’esquisses.


En attendant, la nature ici continue à dicter notre rythme.  Nous avons à peine terminé la taille d’une trentaine d’oliviers, rentré le bois de chauffage et brûlé tous les branchages que nous n’utilisons pas pour allumer notre four au bois.  Du coup, nous avons commencé la taille des jeunes chênes-verts de notre bois ainsi que la taille des haies de romarin.  La taille des oliviers sauvages suivra plus tard.  Nous avons également commencé les semis d’avril, surtout des fleurs: roses trémières (un cadeau de notre amie Marcelle), belles de nuit, pavots.  Il nous reste à semer les capucines que nous utilisons au potager pour lutter contre les pucerons, ainsi que les courges butternut.  Mis à part les marguerites, les semis de mars tardent à germer.  Il faut dire que nous avons traversé une vague de froid telle que de nombreux bourgeons ont été brûlés par le gel.  Les températures sont maintenant à la hausse et nous devrions bénéficier d’un beau soleil dans les prochains jours.


Malgré tout, notre terrain nous offre une explosion de fleurs.  Les pruniers et les poiriers se parent de fleurs blanches tandis que les pêchers s’ornent d’un rose délicat.  Coquelicots, marguerites jaunes, pâquerettes s’unissent à d’autres fleurs plus rares que nous découvrons avec plaisir telle l’orchidée-papillon, l’orchidée-pyramide ou l’orchidée bulbeuse.  Il y en bien d’autres encore qui se révèlent à nous au gré de nos cueillettes d’asperges sauvages.  N’oublions pas les agrumes qui non seulement se parent de fleurs merveilleuses mais nous régalent en plus de parfums délicats.