Chers amis,

Cette section de notre site a pour but de vous tenir informés de nos activités.  


26 août 2021


Aujourd’hui, c’est la fête de Sant’Oronzo, le Saint Patron d’Ostuni et on dirait bien qu’il a entendu nos prières car après des mois de fortes chaleurs et de sécheresse, nous avons finalement de la pluie.  La terre semble enfin respirer et libère un parfum où se mêlent des notes de poussière, de romarin et de laurier.  Si on en croit les prévisions météo, le soleil devrait cependant vite nous revenir mais en attendant, cette pluie équivaut à une renaissance car malgré nos efforts pour irriguer nos arbres et nos fleurs, certaines plantes n’ont malheureusement pas survécu.


Ici, le mois d’août est un mois de folie et jamais les Pouilles n’ont été autant envahies par les vacanciers.  Trouver une place de parking en ville ou un petit coin tranquille à la plage relève de l’impossible.  Mais c’est aussi tout une belle animation qui fait vivre les villes et villages alentour.  Août, ce sont aussi de nombreux concerts, expositions et festivals dont nous profitons autant que nous le pouvons.  À Otranto, nous avons pu voir une exposition de Banksy fort intéressante, à Martina Franca nous avons assisté à un concert symphonique mêlant des oeuvres lyriques et des airs de Piazzolla.  À Cisternino et Locorotondo, un artiste a mis en valeur le travail des femmes au crochet en exposant dans les rues et sur des roues de paille des dizaines de nappes crochetées.  Le résultat est vraiment très beau.  Et maintenant débute le festival de musique baroque de San Vito dei Normanni avec tout une série de petits concerts de musique baroque de grande qualité qui s’étaleront jusqu’à la mi-octobre.  


Ostuni et ses alentours n’ont pas fini de nous surprendre.  Nous avons en effet découvert la Masseria Brancati.  Une masseria est une ancienne ferme fortifiée.  Celle-ci date du 18ème siècle et a la particularité de s’être développée autour d’un ancien pressoir à huile souterrain qui date de plus de deux mille ans.  Tout autour de la masseria, on est pris de modestie et de respect devant certains oliviers dont le plus ancien, tout tordu et torsadé, date d’environ trois mille ans.  Cette visite nous a fait faire un voyage dans le temps et nous avons pu observer les différentes techniques d’extraction d’huile d’olive au cours du temps.


Après des mois d’abondance, nous arrivons à la fin des récoltes d’été dans le potager et il faudra bientôt préparer les plantations d’hiver.  Cette année, la terre s’est montrée très généreuse avec nous et nous avons eu des récoltes abondantes d’une excellente qualité.  Comme les fourmis, nous avons fait quelques provisions pour l’hiver et nous avons préparé plusieurs pots de sauce tomate que nous avons stérilisés pour les conserver.  C’est un gros travail mais c’est aussi une satisfaction de manger des produits sains et bons hors saison.  Nous avons aussi récolté et fait sécher nos prunes ainsi que quelques figues que nous conservons ensuite avec des feuilles de laurier qui est un désinfectant et un fongicide naturel.  Enfin, si l’an dernier nous n’avons pas eu une seule amande, cette année c’est tout le contraire.  Le travail de l’amande demande beaucoup de temps et de patience.  Il ne suffit pas de les récolter, il faut ensuite enlever les gangues, les casser une à une avec un petit marteau, et les faire sécher pour les conserver.  À ce stade, on peut encore la travailler davantage pour les griller, les saler, les émonder, les réduire en farine, etc.  Les possibilités sont nombreuses … si on a le temps !


Pour terminer, quelques nouvelles de notre « petite famille » qui s’est encore agrandie.  Louis, notre canari, nous semblait un peu triste tout seul.  Nous avons donc eu l’idée de lui donner une petite compagne et c’est ainsi que Louisette est entrée dans sa vie et dans sa cage.  Si nous ne sommes pas très sûrs que Louisette soit vraiment une petite demoiselle, ce qui est sûr c’est qu’elle met de l’ambiance car elle embête constamment Louis qui du coup doit s’activer un peu.  Nous ne sommes pas certains qu’il apprécie beaucoup la venue de cette petite nouvelle.  À part ça, vous allez penser que nous devons faire une fixation sur le prénom Louis puisque c’est le troisième animal que nous accueillons à qui nous donnons ce prénom (il y avait déjà la poule Louise).  Nous n’avons pas d’explication particulière, on trouve juste que c’est un prénom qui leur va bien mais on va essayer de faire preuve d’un peu plus d’imagination à l’avenir, promis.  De son côté, notre chat Rafal profite pleinement de l’été et surtout des nombreux estivants aux alentours dont il connait par coeur les heures de repas et les menus.  Bizarrement, il rend peu visite à nos voisins végétariens.  Bella s’amuse dans le potager où, après son passage, on ne trouve plus un seul lézard avec une queue.  Nos poules, quant à elles, se sont mis en tête de saccager les pots de plantes et de fleurs sur notre terrasse.  Elles apprécient particulièrement la ciboulette qu’elles coupent à ras.  Ce ne serait pas encore trop grave si elles ne vidaient pas les pots en grattant la terre.  Nous avons donc été contraints de ne plus les laisser courir partout en liberté car nous avons beau les chasser, elles retournent toujours là où elles ne peuvent pas aller.  C’est têtu ces petites bêtes !